ClickCease Durcissement du système Linux : Les 10 meilleurs conseils de sécurité

Table des matières

Rejoignez notre populaire bulletin d'information

Rejoignez 4 500+ professionnels de Linux et de l'Open Source !

2 fois par mois. Pas de spam.

Durcissement du système Linux : Les 10 meilleurs conseils de sécurité

Artem Karasev

27 septembre 2023 - Responsable marketing produit

Il existe de nombreux outils et méthodologies pour protéger les serveurs Linux contre les accès non autorisés et autres cybermenaces. La plupart des utilisateurs considèrent Linux comme un excellent système doté d'un haut degré de sécurité, mais pour que vos serveurs fonctionnent de manière sûre et efficace, vous devez tout de même suivre des recommandations. Cependant, les utilisateurs débutants ou intermédiaires peuvent trouver difficile de gérer certaines des meilleures pratiques liées à la sécurité. Par conséquent, si vous souhaitez connaître quelques-uns des conseils de sécurité les plus importants pour le durcissement du système Linux, ce guide est fait pour vous.

 

Activer l'authentification forte

 

La base de la sécurité du serveur commence par une authentification forte. Créez des mots de passe robustes et activez l'authentification à deux facteurs (2FA). Les mots de passe doivent contenir au moins dix caractères, y compris des symboles spéciaux et un mélange de lettres majuscules et minuscules. 

Les différents utilisateurs et systèmes doivent avoir des mots de passe uniques, et ces mots de passe doivent être changés régulièrement. Pour rationaliser la gestion des mots de passe, envisagez d'utiliser un gestionnaire de mots de passe. La mise en œuvre du 2FA fournit une couche de sécurité supplémentaire, rendant plus difficile la compromission de votre système par des acteurs malveillants.

 

Créer une paire de clés SSH

 

Si les mots de passe ont leur place, les paires de clés Secure Shell (SSH) offrent un moyen plus sûr d'accéder à vos serveurs. Les clés SSH rendent les attaques par force brute beaucoup plus difficiles. Elles s'appuient sur des paires de clés cryptographiques, qui sont beaucoup plus sûres que les mots de passe. Bien qu'elles soient moins conviviales, l'amélioration de la sécurité qu'elles offrent en vaut la peine. Lorsque vous définissez la politique de sécurité de votre serveur, optez pour les paires de clés SSH afin de renforcer vos défenses.

 

Maintenir le système à jour

 

La mise à jour régulière de votre serveur Linux est essentielle au maintien de sa sécurité. Les nouveaux correctifs et les mises à jour permettent de remédier aux vulnérabilités et aux failles de sécurité récemment découvertes. Si votre serveur n'est pas mis à jour, il peut devenir vulnérable aux attaques. 

Envisagez d'automatiser le processus de mise à jour pour vous assurer de ne pas manquer les mises à jour de sécurité essentielles. En outre, activez les mises à jour automatiques pour maintenir votre système à jour tout en restant vigilant quant aux problèmes potentiels que les mises à jour automatiques pourraient introduire. KernelCare Enterprisepar exemple, peut vous aider à protéger en permanence vos systèmes des dernières vulnérabilités sans qu'il soit nécessaire de les redémarrer.

 

Supprimer les logiciels inutiles

 

Si l'ajout de nouveaux logiciels peut sembler attrayant, tous les paquets ne sont pas nécessaires au bon fonctionnement de votre serveur. Plus vous ajoutez de paquets, de logiciels et de référentiels tiers, plus la surface d'attaque est grande et plus les vulnérabilités en matière de sécurité risquent de se multiplier. Procédez à des audits périodiques de vos logiciels et de vos mesures de cybersécurité, en supprimant tous les composants inutiles. La maintenance régulière de votre environnement logiciel réduit le risque de failles de sécurité et garantit des performances optimales du serveur.

 

Désactiver la connexion à la racine

 

Les distributions Linux comprennent un compte superutilisateur appelé "root" qui dispose de privilèges administratifs élevés. L'activation de la connexion root peut constituer une menace pour la sécurité, car les pirates informatiques peuvent potentiellement utiliser ces informations d'identification pour accéder au serveur. Pour renforcer le durcissement de votre système Linux, vous devez désactiver ce login.

La procédure de désactivation du compte root dépend de la distribution Linux que vous utilisez. Tout d'abord, vous devez créer un nouveau compte d'utilisateur et lui attribuer des autorisations élevées (sudo) afin de conserver la possibilité d'installer des programmes et d'effectuer d'autres actions administratives sur le serveur. Vous pouvez également attribuer ces autorisations à un utilisateur existant afin de garantir un accès sécurisé au serveur.

 

Vérifier et fermer les orifices ouverts

 

Les ports ouverts peuvent exposer des informations sur l'architecture de votre réseau, ce qui la rend vulnérable aux attaques. Des acteurs malveillants peuvent exploiter ces vulnérabilités pour accéder à votre serveur. Pour limiter ce risque, recherchez régulièrement les ports ouverts et fermez ceux qui ne sont pas utilisés. Des outils tels que netstat peuvent vous aider à identifier les ports ouverts et à sécuriser rapidement votre serveur en les fermant.

 

Activer un pare-feu

 

Un pare-feu peut protéger votre système contre les accès non autorisés. Il est donc utile de vérifier le pare-feu pour garantir la sécurité du serveur. iptables est un excellent moyen de filtrer tous les paquets IP entrants, sortants et transférés.

Vous pouvez créer des règles d'autorisation et de refus pour la réception ou l'envoi de trafic à partir d'une adresse IP spécifique. Ces règles limitent le trafic non autorisé ou tout mouvement sur le serveur. Actuellement, les attaques par déni de service distribué (DDoS) sont de plus en plus courantes et peuvent constituer une menace pour votre serveur. C'est pourquoi l'activation d'un pare-feu peut protéger votre système contre les attaques DDoS.

 

Renforcer votre système Linux avec SELinux ou AppArmor

 

SELinuxSecurity-Enhanced Linux, est un fantastique système de sécurité pour Linux. Il fournit différentes politiques de sécurité pour le noyau Linux. Cette couche permet de contrôler l'accès des processus aux fichiers du système de fichiers. Seul un programme ayant le rôle approprié peut accéder à une ressource spécifique, et même les privilèges du superutilisateur ne sont pas pertinents. SELinux renforce considérablement la sécurité du système Linux, car même l'utilisateur root est considéré comme un utilisateur normal. Il est utilisé dans les systèmes Red Hat, CentOSet Fedora.

Le système AppArmor est utilisé dans Ubuntu et fonctionne de manière similaire à SELinux. Des profils sont créés pour chaque application, spécifiant les fichiers auxquels l'application peut accéder, tout en interdisant l'accès à tous les autres. Pour plus d'informations sur AppArmor, vous pouvez consulter cette ressource.

Les audits de sécurité sont importants

 

Si les conseils mentionnés ci-dessus peuvent vous aider à vous sentir plus en sécurité lorsque vous travaillez à durcissement de votre système Linuxde nouvelles menaces peuvent apparaître à tout moment. Même le serveur le plus sûr devient vulnérable à de nouvelles menaces s'il n'est pas mis à jour correctement. Bien sûr, les mises à jour logicielles sont nécessaires, mais un audit de sécurité peut permettre d'identifier d'autres améliorations utiles.

En l'absence de contrôles réguliers, il est difficile de comprendre où se situent les lacunes et comment les combler pour que votre serveur reste parfaitement sécurisé. C'est pourquoi vous devez effectuer régulièrement des audits de sécurité afin d'éviter tout problème lié à la sécurité de votre serveur Linux.

Créer et maintenir des sauvegardes régulières

 

Les sauvegardes sont essentielles à la sécurité de tout système. Grâce aux sauvegardes, vous pouvez restaurer des données importantes en cas d'intrusion dans le serveur. Sous Linux, l'application Rsync est un choix populaire pour les sauvegardes de données. Elle comprend plusieurs options qui vous permettent de créer des sauvegardes quotidiennes ou d'exclure la duplication de fichiers spécifiques.

Il est réputé pour sa polyvalence, ce qui en fait un excellent choix pour un large éventail de tactiques de protection des serveurs Linux. En outre, les sauvegardes fonctionnent mieux lorsque vous les testez régulièrement. Les tests permettent de s'assurer que les sauvegardes contiennent les fichiers corrects (et les plus récents) et que vous pouvez les restaurer rapidement en cas de perte de données.

 

La sécurité est un voyage, pas une destination

 

Le durcissement du système durcissement du système Linux mentionnés ci-dessus contribueront à renforcer la sécurité de vos serveurs Linux. Toutefois, vous devez toujours garder à l'esprit que la sécurité est un processus continu qui nécessite des contrôles réguliers, des mises à jour logicielles et des sauvegardes de données. Vos efforts pour vous conformer à ces exigences peuvent vous aider à éviter de nombreuses menaces de sécurité qui prévalent aujourd'hui. En l'absence de vigilance, de prudence et d'auto-éducation permanente, toutes les mesures de sécurité risquent d'être inefficaces.

Résumé
Durcissement du système Linux : Les 10 meilleurs conseils de sécurité
Nom de l'article
Durcissement du système Linux : Les 10 meilleurs conseils de sécurité
Description
Découvrez dans ce guide les 10 meilleurs conseils de sécurité pour le durcissement du système Linux. Renforcez les défenses de votre serveur et protégez-vous contre les cyber-menaces.
Auteur
Nom de l'éditeur
TuxCare
Logo de l'éditeur

Vous cherchez à automatiser la correction des vulnérabilités sans redémarrage du noyau, temps d'arrêt du système ou fenêtres de maintenance programmées ?

Découvrez le Live Patching avec TuxCare

Devenez rédacteur invité de TuxCare

Commencer

Courrier

Rejoindre

4,500

Professionnels de Linux et de l'Open Source
!

S'abonner à
notre lettre d'information