ClickCease Sécuriser les réseaux Linux : Liste de contrôle pour les équipes de sécurité informatique

Table des matières

Rejoignez notre populaire bulletin d'information

Rejoignez 4 500+ professionnels de Linux et de l'Open Source !

2 fois par mois. Pas de spam.

Sécuriser les réseaux Linux : Liste de contrôle pour les équipes de sécurité informatique

Rohan Timalsina

17 octobre 2023 - L'équipe d'experts de TuxCare

Linux étant utilisé partout, des serveurs aux systèmes embarqués, en passant par les appareils mobiles et les infrastructures critiques, il constitue une cible de choix pour les attaquants. Compte tenu de cette triste réalité, les équipes de sécurité informatique doivent travailler avec diligence pour mettre en place des mécanismes de sécurité solides qui défendent les données critiques qu'elles manipulent et stockent en plus de leurs réseaux. La complexité des cybermenaces s'accroît rapidement, ce qui souligne la nécessité d'adopter une approche proactive et globale de la sécurité pour la sécurité du réseau Linux.

 

Dans cet article, nous vous proposons un guide complet sur la sécurisation des réseaux Linux que les équipes de sécurité informatique peuvent suivre pour sécuriser leurs infrastructures.

 

Comprendre la sécurité du réseau Linux

 

La sécurité du réseau Linux comprend le processus d'utilisation d'un ensemble de pratiques, d'outils et de configurations pour se prémunir contre les accès indésirables, les menaces en ligne et les violations de données sur un ordinateur basé sur Linux. Par exemple, la mise en place d'un pare-feu, d'un système de détection d'intrusion, d'un contrôle d'accès et de mises à jour de sécurité régulières.

 

Attaques DoSattaques par déni de service, attaques DDoS, attaques par force brute, attaques de type "man-in-the-middle", attaques par débordement de mémoire tamponles attaques par usurpation d'identité, l'exploitation des vulnérabilitéset les attaques de type "zero-day sont des exemples courants d'attaques réseau sous Linux.

 

Une stratégie efficace de sécurité du réseau Linux est nécessaire pour améliorer la sécurité de l'environnement Linux.

 

Meilleures pratiques pour la sécurisation des réseaux Linux

 

Examinons maintenant une liste de contrôle que les équipes de sécurité informatique doivent remplir pour sécuriser efficacement les serveurs Linux.

 

Mise en œuvre des règles de pare-feu

 

La configuration d'un pare-feu de sécurité réseau permet de gérer le flux de données en provenance et à destination d'un ordinateur ou d'un réseau. Les règles de pare-feu sont utilisées pour définir les connexions réseau autorisées ou refusées en fonction de différents éléments, tels que les adresses IP source et destination, les numéros de port et les protocoles. Les organisations peuvent améliorer leur niveau de sécurité en spécifiant ces règles, qui n'autorisent que le trafic autorisé et agissent comme une barrière pour empêcher les accès non désirés et les cyberattaques.

 

Renforcer l'accès SSH

 

Le durcissement de la configuration de SSH (Secure Shell) est le processus de renforcement de la sécurité du service SSH, un composant essentiel pour l'accès à distance aux systèmes Linux. Il s'agit d'une pratique essentielle pour la sécurisation des réseaux Linux, qui consiste à rendre SSH plus résistant aux accès non autorisés et aux attaques par force brute. 

 

Les mesures de renforcement comprennent généralement la modification du port SSH par défaut, la désactivation de la connexion root, la mise en œuvre de méthodes d'authentification plus strictes telles que les paires de clés SSH et la définition de délais d'inactivité pour les sessions. Ces pratiques réduisent considérablement la surface d'attaque et améliorent la sécurité globale des connexions SSH, ce qui rend plus difficile pour les attaquants potentiels de compromettre un système par le biais de ce protocole d'accès à distance.

 

Gestion des correctifs

 

Le maintien de la sécurité et de la stabilité d'un environnement Linux nécessite une stratégie efficace de gestion des correctifs. Elle implique la procédure d'installation des correctifs, des mises à jour et des corrections de sécurité fournis par les responsables de la distribution, les fournisseurs de logiciels ou des outils externes tels que KernelCare Enterprise afin de maintenir le système d'exploitation, les programmes et les bibliothèques à jour.

 

Les correctifs de sécurité sont des mises à jour importantes qui corrigent les vulnérabilités et les failles de sécurité connues du logiciel. Ils aident à défendre le système contre les attaques potentielles et les violations de données. Les correctifs de sécurité doivent être mis en œuvre rapidement afin de réduire le risque d'exploitation. Si vous ne mettez pas à jour vos systèmes, vous risquez de les exposer à des failles connues et de mettre en péril les données et les activités de votre entreprise.

 

Les outils de correction automatisés tels que KernelCare Enterprise permettent aux organisations de mettre leur correction en mode automatique sans avoir à s'inquiéter de manquer des mises à jour de sécurité critiques. En outre, il prend en charge les correctifs sans redémarrage pour toutes les principales distributions Linux, ce qui élimine les temps d'arrêt liés aux correctifs et maintient une disponibilité à 100 % des serveurs.

 

Contrôle d'accès des utilisateurs

 

Le contrôle d'accès Le contrôle d'accès est une pratique de sécurité utilisée pour contrôler l'accès aux ressources, aux systèmes et aux données sensibles afin de les protéger contre les accès non désirés, l'utilisation abusive ou le vol. Il s'agit de définir, de réglementer et de contrôler qui peut interagir avec les différents actifs au sein du réseau, de l'environnement informatique ou des locaux physiques d'une organisation.

 

Principe du moindre privilège (PoLP) : Ce principe de sécurité stipule que les utilisateurs et les processus doivent recevoir le niveau minimum d'autorisations nécessaires à l'accomplissement de leurs tâches. Cela réduit le risque d'utilisation abusive ou d'exposition accidentelle de données sensibles.

 

Contrôle d'accès basé sur les rôles (RBAC) : Le RBAC est un modèle dans lequel les permissions et les droits d'accès sont attribués à des rôles, et les utilisateurs sont placés dans des rôles en fonction de leurs fonctions ou de leurs responsabilités. Il simplifie la gestion des accès en associant les autorisations à des rôles plutôt qu'à des utilisateurs individuels.

 

En outre, l'enregistrement et l'audit de l'activité des utilisateurs doivent être effectués afin de suivre les tentatives d'accès et les actions entreprises par les utilisateurs. Cela est essentiel pour surveiller et enquêter sur les incidents de sécurité lorsqu'ils se produisent.

 

Journaux de surveillance et détection des intrusions

 

Pour les réseaux Linux, la détection des intrusions et la surveillance des journaux sont des procédures de sécurité fondamentales. La surveillance des journaux consiste à vérifier en permanence les journaux du système et les données d'événements afin de repérer toute activité inhabituelle ou suspecte susceptible de révéler des failles de sécurité ou d'autres problèmes. Cette procédure est automatisée par les systèmes de détection d'intrusion (IDS) tels que Snort ou Suricata, qui examinent en permanence les journaux système et le trafic réseau à la recherche de modèles ou de signatures liés à des menaces connues. Des alertes sont déclenchées lorsque des anomalies ou des menaces potentielles sont détectées, ce qui permet de réagir rapidement et de prendre des mesures d'atténuation pour protéger le réseau contre les pirates et les vulnérabilités. Ces mesures sont essentielles pour préserver l'intégrité et la sécurité d'un réseau Linux.

 

Configurer SELinux ou AppArmor

 

Le déploiement de méthodes de contrôle d'accès obligatoire (MAC) sur un système Linux est nécessaire pour mettre en œuvre le système SELinux (Security-Enhanced Linux) ou AppArmorqui appliquent tous deux des règles de sécurité strictes. En limitant les activités et les autorisations des utilisateurs et des processus, ces politiques réduisent la surface d'attaque possible et limitent les dommages qu'un attaquant peut causer s'il accède à un système. Ces modules de sécurité sont très utiles dans les environnements où une protection et une isolation élevées sont essentielles, notamment les serveurs et les systèmes de traitement de données sensibles.

 

Audits de sécurité et tests de pénétration réguliers

 

Une approche proactive de l'évaluation et de l'amélioration de la sécurité d'un réseau ou d'un système informatique consiste à effectuer régulièrement des audits de sécurité et des tests de pénétration. Afin de trouver les faiblesses et les vulnérabilités, les audits de sécurité examinent en profondeur la configuration, les politiques et les pratiques du réseau. D'autre part, les tests de pénétration utilisent des attaques simulées par des pirates éthiques pour trouver les faiblesses et les zones potentielles d'exploitation. Ces deux techniques aident les organisations à trouver les failles de sécurité, à hiérarchiser leurs efforts pour les corriger et à s'assurer que leurs systèmes sont résistants aux menaces réelles. 

 

Réflexions finales

 

Grâce à ces efforts, votre réseau Linux sera mieux préparé à résister à l'évolution constante des cybermenaces. Cette liste de contrôle sert de point de départ aux équipes de sécurité informatique pour établir une base de sécurité solide. En suivant ces lignes directrices techniques, les organisations peuvent considérablement améliorer la sécurité de leurs réseaux Linux, en protégeant efficacement leurs biens et leurs données de valeur contre les risques de cybersécurité en constante évolution.

 

En outre, il est important de se rappeler que la sécurisation des réseaux Linux est un processus continu, de nouvelles menaces apparaissant régulièrement. Il est donc indispensable de se tenir informé des nouvelles menaces et des meilleures pratiques.

Résumé
Sécuriser les réseaux Linux : Liste de contrôle pour les équipes de sécurité informatique
Nom de l'article
Sécuriser les réseaux Linux : Liste de contrôle pour les équipes de sécurité informatique
Description
Découvrez notre liste de contrôle complète pour sécuriser les réseaux Linux. Apprenez-en plus sur les règles de pare-feu, l'accès ssh, la gestion des correctifs, etc.
Auteur
Nom de l'éditeur
TuxCare
Logo de l'éditeur

Vous cherchez à automatiser la correction des vulnérabilités sans redémarrage du noyau, temps d'arrêt du système ou fenêtres de maintenance programmées ?

Découvrez le Live Patching avec TuxCare

Devenez rédacteur invité de TuxCare

Commencer

Courrier

Rejoindre

4,500

Professionnels de Linux et de l'Open Source
!

S'abonner à
notre lettre d'information