ClickCease Les risques d'un retard dans l'application des correctifs : leçons tirées des cyberattaques

Table des matières

Rejoignez notre populaire bulletin d'information

Rejoignez 4 500+ professionnels de Linux et de l'Open Source !

2 fois par mois. Pas de spam.

Les risques d'un retard dans l'application des correctifs : leçons tirées des cyberattaques les plus médiatisées

Rohan Timalsina

Le 7 août 2023 - L'équipe d'experts de TuxCare

La cybersécurité est devenue une préoccupation majeure dans le monde numérique actuel, car la technologie est à la base de la majorité des entreprises et de leurs activités quotidiennes. Pour réduire le risque de cyberattaques, il est essentiel que les organisations suivent les meilleures stratégies de défense contre les cybermenaces. C'est pourquoi chaque organisation devrait appliquer des correctifs en temps opportun afin d'améliorer ses mécanismes de sécurité et de défense. 

Cependant, de nombreuses organisations tardent à appliquer les correctifs, ce qui les rend vulnérables aux cybermenaces. Plusieurs facteurs contribuent à retarder la mise en œuvre des correctifs, tels qu'une mauvaise gestion des correctifs, un manque de ressources, des préoccupations concernant la conformité et l'absence de calendrier pour les temps d'arrêt.

Cet article de blog aborde les risques liés aux retards de mise à jour des correctifs, la façon dont une mise à jour retardée ou incomplète peut augmenter le risque d'attaques réussies et les meilleures pratiques pour éviter ces risques grâce à une gestion efficace des correctifs. 


Les risques d'un retard dans l'application des correctifs sous Linux

 

L'application de correctifs est le processus de mise à jour des systèmes ou des logiciels afin de remédier aux vulnérabilités connues. Ces failles peuvent résulter d'erreurs de codage, de paramètres de sécurité inadéquats ou de faiblesses de sécurité découvertes dans le logiciel. L'application fréquente de correctifs sur les serveurs rend les systèmes plus robustes face à l'évolution des cybermenaces et améliore le niveau de sécurité global.

Retarder l'application des correctifs peut entraîner les risques suivants pour les individus et les organisations.

Risque accru d'attaques réussies : Le retard dans l'application des correctifs constitue un problème majeur, car les systèmes sont exposés à des vulnérabilités connues et deviennent une cible de choix pour les attaquants. Ces derniers exploitent généralement ces failles pour obtenir un accès non autorisé, voler des données sensibles ou perturber les opérations.

Perturbations des opérations et temps d'arrêt : Outre les failles de sécuritécertaines mises à jour corrigent des bogues et des problèmes de performance. Un retard dans l'application des correctifs peut entraîner des problèmes de performance non résolus, ce qui risque de provoquer des interruptions de service et des temps d'arrêt. Les temps d'arrêt non planifiés peuvent entraîner des pertes financières, une baisse de la production et le mécontentement des consommateurs.

Diminution de la productivité et de l'efficacité : Comme indiqué précédemment, les systèmes non corrigés peuvent présenter des goulets d'étranglement au niveau des performances, ce qui a un impact négatif sur la productivité et l'efficacité. Les utilisateurs peuvent être confrontés à des temps de réponse lents et à des fonctionnalités réduites, ce qui entrave leur capacité à travailler efficacement. L'ensemble de la productivité et de la rentabilité d'une entreprise peut souffrir de cette inefficacité.

Questions de conformité : Exigences spécifiques en matière de conformité exigences de conformité et de sécurité des données s'appliquent à de nombreux secteurs et organisations. Les retards dans l'application des correctifs peuvent entraîner une non-conformité, et donc des pénalités, des poursuites judiciaires, voire la perte de licences d'exploitation dans certaines entreprises.

Processus de correction plus long et plus coûteux : Le processus d'application des correctifs peut devenir plus difficile au fur et à mesure que le système n'est pas corrigé. L'accumulation des mises à jour au fil du temps peut entraîner une prolongation du processus d'application des correctifs et une augmentation des temps d'arrêt. En outre, lorsque des ressources et des efforts supplémentaires sont nécessaires pour traiter un arriéré de correctifs, le coût des correctifs peut augmenter.



Attaques très médiatisées résultant d'un retard dans l'application des correctifs

 

Les risques d'un retard dans l'application des correctifs sont bien connus, et l'histoire nous a enseigné cette leçon à la dure par le biais de cyberattaques très médiatisées. Nous avons déjà évoqué les risques d'un retard dans l'application des correctifs, mais examinons quelques cyberattaques très médiatisées qui sont le résultat d'un retard dans l'application des correctifs. 

Violation des données d'Equifax

 

En 2017, la violation de données d'Equifax a fait la une des journaux lorsque des pirates ont exploité une vulnérabilité Apache Struts non corrigée, ce qui leur a permis de voler les données sensibles de près de 150 millions de clients. Cette vulnérabilité a permis aux pirates d'exécuter des commandes avec les privilèges du serveur Web, permettant l'exécution complète de commandes à distance. Les conséquences de cette violation se sont avérées très préjudiciables pour Equifax, entraînant des pertes s'élevant à près de 700 millions de dollars.

Fuite de données chez Marriott

 

En 2018, la violation de données de Marriott a ébranlé le secteur de l'hôtellerie lorsqu'un piratage sophistiqué a exposé un nombre stupéfiant de dossiers de clients, compris entre 300 et 500 millions, provenant de leur système de réservation d'hôtel. La cause première de cette importante violation de données réside dans un logiciel non corrigé sur un système que Marriott avait précédemment acquis, plus précisément le réseau Starwood. Cette négligence a permis aux pirates de pénétrer dans le système et d'accéder à la vaste base de données des clients, ce qui a entraîné une grave violation de la vie privée et de la confiance au sein de la communauté concernée.

Violation de données d'une compagnie d'électricité figurant au palmarès des 500 plus grandes compagnies d'électricité

 

Une entreprise anonyme n'a pas respecté des pratiques de sécurité essentielles, négligeant d'appliquer des correctifs logiciels critiques à son système de contrôle physique pendant une période prolongée de plus d'un an. En conséquence, l'alimentation électrique de millions de foyers a été mise en péril, les exposant potentiellement à de graves conséquences.

La cause sous-jacente de cette violation provient d'une mauvaise configuration qui a empêché le système de se mettre à jour automatiquement. En outre, l'entreprise a dû faire face à des difficultés liées à l'absence de sauvegardes, car le système était en cours de démantèlement. Afin d'éviter les correctifs manuels, qui auraient nécessité un redémarrage, l'entreprise a pris la décision malheureuse de renoncer aux mises à jour nécessaires.

 

Comment les correctifs peuvent atténuer les risques de cyberattaques

 

L'application de correctifs joue un rôle crucial dans la stabilité et la sécurité des serveurs et des infrastructures d'une organisation. C'est l'une des méthodes efficaces pour réduire les risques de cybermenaces. Voyons comment l'application de correctifs peut contribuer à renforcer la défense de votre système contre les cyberattaques.

Atténuation des vulnérabilités : Les vulnérabilités des logiciels et des systèmes d'exploitation sont une cible persistante des cyberattaques. Vous pouvez immédiatement corriger les vulnérabilités connues de vos systèmes Linux. En fermant les points d'entrée potentiels grâce à des mises à jour logicielles et à une surveillance régulières, il est beaucoup plus difficile pour les acteurs criminels de pirater vos systèmes.

Protection contre les attaques de type "jour zéro" : L'éditeur du logiciel n'étant pas au courant des failles de sécurité, il n'existe pas de correctif pour les attaques de type "zero-day". Les attaquants qui tirent parti de ces failles avant que les correctifs ou les mises à jour ne soient disponibles sont courants et ne doivent pas être sous-estimés. Retarder l'application des correctifs peut exposer les organisations à des vulnérabilités de type "zero-day" pendant des périodes plus longues.

Dans le cadre de la célèbre cyberattaque de Microsoft en 2021les pirates ont exploité quatre vulnérabilités distinctes de type "zero-day", obtenant ainsi un accès non autorisé à des courriels et des informations sensibles au sein de diverses organisations. L'attaque a touché plus de 30 000 entreprises américaines, allant des petites entreprises aux organismes gouvernementaux locaux.

Protection contre les attaques de ransomware : Les systèmes Linux peuvent être gravement endommagés par des cyberattaques telles que les infections par des logiciels malveillants et les ransomware. Les failles logicielles sont fréquemment exploitées par les logiciels malveillants pour pénétrer dans les réseaux. Des mises à jour régulières du système et des applications vous offrent les protections de sécurité les plus récentes, empêchant les logiciels malveillants et rendant plus difficile l'exécution des charges utiles destructrices par les attaquants.

Protéger les données sensibles : En tant qu'administrateur de système Linux, vous savez qu'il est nécessaire de protéger les données sensibles conservées sur vos machines. Un retard dans l'application des correctifs peut rendre ces données vulnérables. Vous pouvez renforcer la sécurité de vos données et réduire le risque d'accès non autorisé et de vol de données en appliquant méticuleusement les correctifs.

Amélioration des performances : Les correctifs introduisent fréquemment de nouvelles fonctionnalités et améliorations, tout en corrigeant les failles de sécurité. Le maintien d'une infrastructure fluide et fiable dépend de la capacité à optimiser la fonctionnalité et l'efficacité de vos systèmes Linux.

Répondre aux exigences réglementaires : En matière de cybersécurité, plusieurs secteurs et organismes de réglementation ont des exigences de conformité uniques. Souvent, le maintien de ces normes nécessite des correctifs de routine. Vous démontrez l'engagement de votre entreprise à maintenir un environnement sûr et légal en gardant constamment vos systèmes Linux patchés.

 

Les raisons les plus courantes d'un retard dans le rapiéçage et les moyens de les surmonter

 

Un certain nombre de facteurs contribuent à retarder la mise en œuvre des correctifs, mais ces problèmes peuvent être résolus grâce à des connaissances et à des actions proactives. Examinons quelques raisons courantes de retard dans l'application des correctifs et comment les surmonter pour éviter les risques d'un retard dans l'application des correctifs.

Problèmes de compatibilité : Il est courant de craindre que l'installation de correctifs entraîne des problèmes avec les logiciels existants ou les applications personnalisées, ce qui pourrait affecter les activités de l'entreprise.

 

Solution :

Créez des environnements de transition qui reflètent les systèmes des organisations à tester avant de déployer les correctifs dans les environnements de production. De cette façon, vous pouvez trouver et résoudre les problèmes de compatibilité avant le déploiement.

Mauvaise gestion des correctifs: Le manque de ressources suffisantes, telles que le temps, le personnel et l'argent, peut entraîner une mauvaise gestion des correctifs. Les équipes informatiques peuvent accorder moins d'attention aux correctifs car elles sont surchargées par d'autres activités importantes. Certaines entreprises peuvent ne pas apprécier pleinement la valeur des correctifs en temps voulu ou les risques potentiels liés à l'absence de correctifs de sécurité.

Solution : 

Mise en place d'une système automatisé de gestion des correctifs peut aider le personnel informatique à travailler moins dur. Grâce aux correctifs périodiques, aux mises à jour automatiques et au déploiement simplifié, cette méthode garantit une application rapide des correctifs tout en réduisant le travail manuel.

Conformité réglementaire : Les organisations opérant dans des secteurs très réglementés peuvent retarder l'application de correctifs par crainte de perturber les exigences de conformité ou de s'exposer à des sanctions pour non-conformité.

 

Solution :

Collaborer avec les organismes de réglementation et les experts en conformité pour comprendre la criticité des correctifs et leur impact sur la conformité. Mettre en œuvre une stratégie de priorisation des correctifs qui s'attaque aux vulnérabilités à haut risque tout en veillant à ce que les exigences de conformité soient respectées.

Temps d'arrêt du système : La méthode conventionnelle de correction des vulnérabilités nécessite un redémarrage du système, ce qui entraîne des temps d'arrêt ou une maintenance programmée. En raison des inquiétudes liées à l'indisponibilité du système et à ses effets sur des activités cruciales, certaines entreprises retardent l'application des correctifs.

 

Solution :

Planifiez le déploiement des correctifs pendant les week-ends ou les périodes creuses, lorsque l'utilisation du système est faible. Cela réduit l'impact sur les activités de l'entreprise tout en laissant suffisamment de temps pour l'application des correctifs et le redémarrage du système.

Avec KernelCare Enterprisevous pouvez automatiser l'application des correctifs de sécurité tout en maintenant une disponibilité à 100 % de vos serveurs Linux. Cela signifie que vous n'avez pas à planifier la maintenance ou à redémarrer le système pendant le déploiement des correctifs. KernelCare prend en charge les principales distributions Linux et a aidé plus de 300 000 serveurs à répondre aux exigences de conformité.

 

Meilleures pratiques pour une gestion efficace des correctifs afin d'éviter les retards dans l'application des correctifs

 

Une infrastructure informatique sûre et robuste nécessite une stratégie efficace de gestion des correctifs qui aide les organisations à garder une longueur d'avance sur les cyber-menaces, réduisant ainsi la probabilité d'attaques réussies. Nous recommandons les pratiques suivantes pour prévenir les risques d'un retard dans l'application des correctifs et établir une posture de sécurité solide.

Politique globale de gestion des correctifs: Définir l'approche de l'organisation en matière de gestion des correctifs et créer une politique détaillée. Il s'agit notamment de préciser les rôles, les responsabilités et les procédures de recherche, de test et de déploiement des correctifs.

Analyses régulières de la vulnérabilité : Effectuez des analyses et des évaluations régulières de la vulnérabilité de tous les systèmes et programmes. Cette approche préventive permet de repérer les faiblesses éventuelles afin de les hiérarchiser et de les corriger rapidement.

Automatisation des correctifs : Pour rendre le processus plus efficace, utilisez un système automatisé de gestion des correctifs qui aide à distribuer les correctifs à temps dans l'ensemble de l'infrastructure.

Tests avant le déploiement : Avant d'appliquer des correctifs à des systèmes réels, il convient de les tester minutieusement dans un environnement d'essai afin de détecter les problèmes de compatibilité ou les répercussions imprévues.

Planifier le déploiement des correctifs : Établissez un calendrier de déploiement des correctifs qui corresponde aux besoins opérationnels de votre organisation. Les correctifs doivent être appliqués en dehors des périodes de pointe ou pendant les périodes de maintenance afin de minimiser l'impact sur les activités de l'entreprise.

Réflexions finales

 

L'application régulière de correctifs aux serveurs Linux est essentielle pour éviter les risques d'un retard dans l'application des correctifs et constitue une bonne pratique. Afin de protéger les informations sensibles, d'assurer la continuité des activités et de protéger la réputation d'une organisation, il est essentiel d'appliquer les correctifs en temps voulu.

Les entreprises peuvent améliorer leurs défenses en matière de cybersécurité et réduire leur risque d'être la cible de cyberattaques en s'attaquant aux causes courantes des retards dans l'application des correctifs et en mettant en œuvre des méthodes proactives. Grâce à une gestion proactive des correctifs, les administrateurs de systèmes Linux ont la possibilité de renforcer la défense de leur entreprise en matière de cybersécurité. 

 

Résumé
Les risques d'un retard dans l'application des correctifs : leçons tirées des cyberattaques
Nom de l'article
Les risques d'un retard dans l'application des correctifs : leçons tirées des cyberattaques
Description
Cet article de blog aborde les risques liés à un retard dans l'application des correctifs et les meilleures pratiques pour éviter ces risques grâce à une gestion efficace des correctifs.
Auteur
Nom de l'éditeur
TuxCare
Logo de l'éditeur

Vous cherchez à automatiser la correction des vulnérabilités sans redémarrage du noyau, temps d'arrêt du système ou fenêtres de maintenance programmées ?

Découvrez le Live Patching avec TuxCare

Devenez rédacteur invité de TuxCare

Commencer

Courrier

Rejoindre

4,500

Professionnels de Linux et de l'Open Source
!

S'abonner à
notre lettre d'information